Comité scientifique

La direction scientifique :

Benjamin STORAdir2
Professeur à l’université Paris-XIII et à l’INALCO, il a été professeur invité à la New York University ainsi qu’à l’Université libre de Berlin. Spécialiste de l’histoire du Maghreb, il a notamment publié : La Gangrène et l’Oubli. Mémoire de la guerre d’Algérie (La Découverte, 1991); Imaginaires de guerre, Algérie-Vietnam (La Découverte, 1998) ; Algérie-Maroc. Histoires parallèles (Maisonneuve et Larose, 2003), Les Trois Exils des juifs d’Algérie (Stock, 2006) et Voyages en post-colonies. Viêt-nam, Algérie, Maroc (Stock, 2012).

dir1

Abdelwahab MEDDEB
Il a enseigné la littérature comparée à l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense et a été professeur invité à Yale University, à l’université de Genève et à l’Université libre de Berlin. Il est notamment l’auteur de Talismano (Christian Bourgois, 1979), Tombeau d’Ibn Arabi (Fata Morgana, 1987), La Maladie de l’islam (Le Seuil, 2002), L’Exil occidental (Albin Michel, 2005), Pari de civilisation (Le Seuil, 2009). Directeur de la revue Dédale, il a consacré un numéro double à Jérusalem, Multiple Jérusalem (nos 3-4, Maisonneuve et Larose, 1996). Il produisait l’émission « Cultures d’islam » sur France Culture.
Abdelwahab Meddeb est décédé le 6 novembre 2014.

Le comité scientifique :

Mohammad Ali Amir-Moezzi
Directeur d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE-Sorbonne), spécialiste de l’histoire de l’exégèse coranique et de la théologie islamique classique, il est, entre autres, l’auteur du Guide divin dans le shi’isme originel (Verdier, 1992) ; La Religion discrète. Croyances et pratiques spirituelles dans l’islam shi’ite (Vrin, 2006) et Le Coran silencieux et le Coran parlant. Sources scripturaires de l’islam entre histoire et ferveur (CNRS Éditions, 2011). Il a également dirigé le Dictionnaire du Coran (Robert Laffont, 2006).

Jean Baumgarten
Directeur de recherches au CNRS, il enseigne à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS-CRH) à Paris. Ses travaux portent sur la littérature yiddish ancienne et l’histoire culturelle du monde ashkénaze. Il a notamment publié Naissance du hassidisme (Albin Michel, 2006) et Le Peuple des livres. Les lectures populaires dans la société ashkénaze, XVIe-XVIIIe siècle (Albin Michel, 2010).

Denis Charbit
Maître de conférences en sciences politiques à l’Open University d’Israël, il est l’auteur de Sionismes. Textes fondamentaux (Albin Michel, 1998) ; Qu’est-ce que le sionisme ? (Albin Michel, 2007) et Les Intellectuels français face à Israël (Éditions de l’Éclat, 2009).

Mark R. Cohen
Professeur à l’université de Princeton, il est titulaire de la chaire Khedouri A. Zilka d’études des civilisations juives au Proche-Orient. Parmi ses ouvrages : Sous le Croissant et sous la Croix (Le Seuil, 2008) [traduction française de l'ouvrage Under Crescent and Cross. The Jews in the Middle Ages, Princeton University Press, 1994] et The Voice of the Poor in the Middle Ages. An Anthology of Documents from the Cairo Geniza (Princeton University Press, 2005).

Jocelyne Dakhlia
Directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris, spécialiste d’anthropologie historique du Maghreb et de l’islam méditerranéen, elle est l’auteur notamment du Divan des rois (Aubier, 1998) ; Trames de langues. Usages et métissages linguistiques au Maghreb (Maisonneuve et Larose, 2004) ; Islamicités (PUF, 2005) ; L’Empire des passions (Aubier, 2005) ; Lingua Franca (Actes Sud, 2008), et a dirigé Les Musulmans dans l’histoire de l’Europe, tome I : Une intégration invisible (Albin Michel, 2011) ; tome II : Passages et contacts en Méditerranée (Albin Michel, 2013).

Gad Freudenthal
Directeur de recherches émérite au CNRS et professeur à l’université de Genève, il est notamment l’auteur de Aristotle’s Theory of Material Substance(Oxford University Press, 1999) ; Science in the Medieval Hebrew and Arabic Traditions (Ashgate Publishing, 2005) et a dirigé plusieurs volumes dont Studies on Gersonides. A Fourteenth-Century Jewish Philosopher-Scientist (Brill, 1992) ; Studies on Steinschneider avec Reimund Leicht (Brill, 2011) et Science in Medieval Jewish Cultures (Cambridge University Press, 2012). Il est également directeur de la revue Aleph: Historical Studies in Science and Judaism créée en 2001.

Sylvie Anne Goldberg
Directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris (Centre d’études juives au centre de recherches historiques), chercheur au Centre Marc- Bloch (Berlin), et professeur invitée à l’université hébraïque de Jérusalem et à l’université de Pennsylvanie (États-Unis). Elle est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés à l’his- toire du judaïsme, dont La Clepsydre I. Essai sur la pluralité des temps dans le judaïsme (Albin Michel, 2000) ; La Clepsydre II. Temps de Jérusalem, temps de Babylone (Albin Michel, 2004) et elle a réalisé les entretiens avec Yosef Hayim Yerushalmi pour l’ouvrage Transmettre l’histoire juive (Albin Michel, 2012). Elle a par ailleurs dirigé l’édition française du Dictionnaire encyclopédique du judaïsme (Robert Laffont-Éditions du Cerf, 1996).

Mohammed Kenbib
Historien, professeur à l’université Mohammed-V de Rabat, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles, notamment sa thèse de doctorat d’État publiée sous le titre : Juifs et musulmans au Maroc, 1859-1948 en 1994 ; Les Protégés en 1996 et Temps présent et fonctions de l’historien en 2009, tous publiés par l’université Mohammed-V de Rabat. Il a contribué à l’Encyclopedia of Jews in the Islamic World (Brill, 2010). Il a été professeur invité à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, à l’université d’Oxford et dans de nombreuses universités américaines.

Elias Sanbar
Écrivain et historien, il a enseigné à l’université Paris-VII-Jussieu ainsi qu’à Princeton aux États-Unis. Fondateur et rédacteur en chef de la Revue d’études palestiniennes aux Éditions de Minuit de 1981 à 2006, il est également le traducteur du poète Mahmoud Darwich. Il est aujourd’hui ambassadeur et observateur permanent de la Palestine auprès de l’UNESCO depuis janvier 2006. Parmi ses nombreux ouvrages : Le Bien des Absents (Actes Sud, 2001) ; Figures du Palestinien. Identité des origines, identité de devenir (Gallimard, 2004) et Dictionnaire amoureux de la Palestine (Plon, 2010).

Gilles Veinstein (1945-2013)
Professeur au Collège de France où il a occupé la chaire d’histoire turque et ottomane, et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris, il a édité et présenté Le Paradis des infidèles de Mehmed Efendi (Maspero-La Découverte, 1981), a codirigé l’ouvrage Histoires des hommes de Dieu dans l’islam et le christianisme (Flammarion, 2003) et est l’auteur du Sérail ébranlé. Essai sur les morts, dépositions et avènements des sultans ottomans, XIVe-XIXe siècle (Fayard, 2003).