Le sionisme et la question arabe – par Denis Charbit

« Le gouvernement britannique obtient en 1920 l’autorisation de la Société des Nations (SDN) d’exercer un mandat sur la Palestine en vue d’y favoriser le développement d’un foyer national juif en vertu de la déclaration Balfour qu’il a lui-même adoptée trois ans plus tôt. La convergence entre ses intérêts stratégiques et la réparation d’une injustice historique pour le peuple de la Bible dispersé et persécuté à travers les siècles va être troublée par un acteur qui, exclu de l’arrangement, ne va pas mâcher son opposition : la population arabe de Palestine. Communautés juives et musulmanes ne sont plus seulement des protagonistes religieux, elles deviennent des collectivités nationales. » {Page 340}

Tags: